L’Humain d’Abord ! Au coeur de la république

Éric Bocquet Découvrir le sénateur Michelle Gréaume Découvrir la sénatrice
Actualité

Chronique

Bonne année M’sieur l’Maire !

La chronique d’Eric Bocquet - 12 janvier 2018

Le marathon des vœux des communes est désormais largement engagé dans le pays, tradition bien ancrée dans notre République, et il faut bien le dire, tradition appréciée de la plupart de nos concitoyens.

Au-delà de la sympathique convivialité qui y règne toujours, c’est aussi un moment de démocratie, on y reçoit des informations nombreuses sur la vie et le développement des communes, quelle que soit leur taille. Le constat est le même, on s’y presse partout, toujours des gens debout au fond de la salle, un nombre de chaises souvent insuffisant. C’est, au fond, la confirmation du profond attachement des habitantes et habitants à leur localité de résidence.

Oui, après être passé de Fromelles à Seclin, de Salomé à Bruille-Saint-Amand, partout le même attachement. Les tenants du discours « trop de communes dans ce pays » n’ont pas encore gagné la partie. Quand « le politique » ou la politique subit régulièrement les critiques et le dénigrement puis le désintérêt…. Ce souffle démocratique communal est rafraichissant et encourageant pour notre pays.

Les communes furent créées au moment de la Révolution Française de 1789, issues des 44 000 paroisses existant sous l’Ancien Régime. Et ces élus locaux, 520 000 au total dans les collectivités, dont Jupiter voudrait réduire le nombre, la plupart d’entre eux strictement bénévoles, qui passent plusieurs heures chaque semaine pour gérer, réfléchir, débattre, décider, investir, animer, rassembler, recevoir, accompagner, aider, soutenir, consulter… dans la proximité, sept jours sur sept, 365 jours par an !

Alors, on nous explique sans cesse que les collectivités doivent, elles aussi, contribuer à « l’effort de redressement des comptes publics », au nom de la dette ! Une dette des collectivités qui ne représente que 8% de la dette totale de la France parvenue à 2 200 milliards d’euros. Ces collectivités qui représentent encore, malgré le contexte budgétaire contraint, 70% de l’investissement public de ce pays, des emprunts remboursés rubis sur l’ongle et qui ne servent qu’à financer des investissements, enfin, de par la loi, les budgets des collectivités doivent être à l’équilibre parfait ! Fermez le ban !

La population sait cela et leurs vœux aux élus locaux sont, dans l’immense majorité des cas, sincères. Alors oui Madame le Maire (vous êtes 13%), Monsieur le Maire, on vous souhaite une très belle année, on sait que vous ne lâcherez rien dans la défense des intérêts de votre commune et de sa population.

Bonne année à vous !

Retrouvez la chronique d’Eric Bocquet chaque semaine dans Liberté Hebdo