L’Humain d’Abord ! Au coeur de la république

Éric Bocquet Découvrir le sénateur Michelle Gréaume Découvrir la sénatrice
Actualité

Question écrite

Michelle Gréaume attire l’attention de Mr le Ministre de l’économie et des finances sur l’avenir de l’entreprise Ascoval

Mme Michelle Gréaume attire l’attention de Mr le Ministre de l’économie et des finances sur l’avenir de l’entreprise Ascoval.

En effet, le sort de cette aciérie était lié à celui d’Ascométal, dont elle dépend à 60 %, placée en redressement judiciaire depuis novembre 2017. Deux repreneurs étaient en lice.

Le tribunal de commerce de Strasbourg, en choisissant le projet du groupe germano suisse Schmolz & Bickenbach, condamne l’entreprise de Saint Saulve, et ses quelques 300 emplois, qui ne figurait pas dans le périmètre de reprise.

La colère est grande parmi les salariés, la population, et les élus qui s’interrogent sur les raisons de ce choix et la responsabilité de l’Etat. Le second projet de reprise, porté par le groupe Liberty House, incluait une reprise d’Ascoval et des emplois en sollicitant la participation de l’Etat qui a fait le choix de ne pas soutenir ce projet. Celui-ci, jugé viable et sérieux, était pourtant soutenu par les salariés et les élus locaux. Quels en sont les raisons objectives ?

Désormais un sursis bien léger semble accordé suite à l’engagement de Schmolz & Bickenbach, et de Vallourec de maintenir le niveau de commandes et d’activités d’Ascoval pendant un an. Comment donner corps à cette proposition quant tant de promesses ont déjà été faites, tout récemment encore par le Président de la République ?

Au-delà du coût social, c’est toute une filière innovante et indispensable à la France, celle des aciers spéciaux, le développement industriel et économique d’un territoire qui sont en jeu. C’est une fois de plus l’absence de stratégie et d’ambition industrielle de la France qui est pointée du doigt.

En conséquence elle lui demande de bien vouloir lui indiquer quelles garanties concrètes ont été apportées par Schmolz & Bickenbach et Vallourec pour le maintien de l’activité et des emplois pour l’année à venir, et les mesures qu’il compte prendre pour assurer à moyen et long terme la pérennité du site et des emplois.