L’Humain d’Abord ! Au coeur de la république

Éric Bocquet Découvrir le sénateur Michelle Gréaume Découvrir la sénatrice
Actualité

Interview

Eric Bocquet interrogé par Russia Today sur le « pôle de gauche » au sein de LREM

Ce mardi 22 octobre a été rendue publique une tribune, rédigée par des élus, pour la plupart socialistes, pour rejoindre les macronistes dans un « pôle de gauche ». Eric Bocquet a été interrogé à ce sujet par le média en ligne RT.

L’Elysée pilote un pôle de gauche au sein des macronistes, un coup de com’ pour les élections  ?
par Bastien Gouly

Des élus, pour la plupart socialistes, ont rédigé une tribune pour rejoindre les macronistes dans un « pôle de gauche ». Orchestrée par l’Elysée, cette initiative vise-t-elle à siphonner des voix à la gauche avant les prochaines élections  ?

Le pôle de gauche, « une tambouille », « une manœuvre politicienne », « une supercherie »

Joint par RT France, le sénateur du Parti communiste (PCF) Eric Bocquet voit dans ce cette structure macronienne, « une tambouille » et « une manœuvre politicienne » qui démontrent que le « gouvernement n’est pas très serein » dans un climat social « tendu »  : « On voit bien que les municipales approchent, Emmanuel Macron essaie de construire des majorités pour La République en marche qui est à l’évidence en difficulté, la mayonnaise localement a du mal à prendre. » Eric Bocquet déplore « l’opportunisme » de ceux qui sont séduits à gauche par un ralliement à LREM, pensant davantage à leur « carrière personnelle », renonçant à « leurs idéaux et leurs engagements » pour rejoindre une majorité menant, selon le sénateur PCF, une politique « libérale » et en partie responsable de la montée de la pauvreté en France.

Et Eric Bocquet de s’amuser du concept macronien de pôle de gauche, qu’il qualifie de « supercherie »  : « Franchement pour un homme [Emmanuel Macron] qui disait en arrivant "ni droite ni gauche", il redécouvre là, tout à coup, que la droite et la gauche ce n’est pas la même chose. »

L’article est à lire en intégralité sur le site de Russia Today.