L’Humain d’Abord ! Au coeur de la république

Éric Bocquet Découvrir le sénateur Michelle Gréaume Découvrir la sénatrice
Actualité

Communiqué

Le Parlement européen condamne l’utilisation des Lanceurs de Balles de Défense

Le Parlement européen vient de condamner l’utilisation des LBD 40 (lanceurs de balles) en votant à une très large majorité, jeudi 14 février, une résolution dénonçant « le recours à certains types d’armes à létalité réduite par les forces de l’ordre contre des manifestants pacifiques comme les projectiles à impact cinétique ».

Les LBD 40, utilisés des milliers et des milliers de fois lors des rassemblements des gilets jaunes comme dans d’autres cadres, sont visés par cette importante résolution votée à l’initiative du groupe des députés GUE/NGL.

De nombreux blessés, mutilés, éborgnés, manifestaient pacifiquement lorsqu’ils ont été touchés, ce qui a entraîné d’ailleurs des dizaines d’enquêtes de l’IGPN.

Ce vote du Parlement européen rejoint de nombreuses voix en France comme celle du Défenseur des droits ou de la Ligue des Droits de l’Homme, mais aussi de policiers qui considèrent qu’il n’est pas fait un bon usage de cette arme.

Les dégâts humains causés par cette arme, car il s’agit d’une arme, exigent son interdiction rapide pour aider à retrouver l’apaisement dans notre pays et permettre au droit de manifester d’être pleinement respecté.

Cette interdiction doit être le préalable à une réflexion globale sur les matériels utilisés comme la dangereuse grenade GLI F4 et sur les stratégies de maintien de l’ordre.

Le 7 mars, dans le cadre de leur espace d’ordre du jour réservé, les sénatrices et sénateurs du groupe CRCE proposeront au vote du Sénat leur proposition de loi n°259 préconisant l’interdiction des LBD 40.
Ils espèrent qu’à cette occasion également, une large majorité se dégagera pour voter ce texte attendu.

La proposition de loi est également consultable en ligne  :