L’Humain d’Abord ! Au coeur de la république

Éric Bocquet Découvrir le sénateur Michelle Gréaume Découvrir la sénatrice
Actualité

Question écrite

Mesures financières d’urgence en faveur des personnes en situation de handicap

Mme Michelle Gréaume attire l’attention de Mme la Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé des personnes handicapées sur les conséquences financières de la crise sanitaire et du confinement pour les personnes en situation de handicap.

En effet, les personnes en situation de handicap subissent d’importantes conséquences, dont financières, de la crise sanitaire et du confinement mis en place.

C’est particulièrement vrai pour les titulaires de l’AAH dont le montant est calculé en fonction de leur statut marital et des revenus du foyer.

L’injustice de cette disposition est aujourd’hui aggravée par le chômage partiel, qui diminue les ressources du conjoint sans que l’AAH perçue ne soit revalorisée pour autant, son montant étant calculé sur les ressources de l’année N-2.

L’Assemblée nationale a adopté en 1re lecture la proposition de loi portant diverses mesures de justice sociale qui supprime, dans son article 3, la prise en compte des revenus du conjoint dans le calcul de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) .

Le bouleversement du calendrier parlementaire n’a pas permis l’examen de ce texte par le Sénat.

L’individualisation de l’AAH, en plus d’être une reconnaissance de l’égalité entre personnes valides et non valides, est une mesure de justice sociale importante et indispensable dans la situation exceptionnelle que nous vivons.

En conséquence elle lui demande, dans le cadre des mesures d’urgences, de supprimer sans attendre la prise en compte des revenus du conjoint dans le calcul de l’AAH.